Love couple

Devenir davantage la femme et moins la mère

SAVOIR RECONNAÎTRE QUE L’AMOUR EST À SENS UNIQUE

Pour déterminer le plus précisément possible si vous donnez de manière excessive, il vous suffit de bien étudier la façon dont votre don est reçu. L’homme est-il attiré par votre générosité et votre amour? Réagit-il en l’appréciant à sa juste valeur? Y a-t-il réciprocité dans le temps ? Il est caractéristique que les femmes qui donnent trop facilement ne recherchent pas de signes de réciprocité ou plutôt elles vivent dans l’espoir que cela arrivera un jour. Lorsque vous vous posez ces questions, ne cherchez pas de réponses immédiates. Cela prend du temps. Certains hommes ne réagissent pas tout de suite. Parfois il vous faudra quelques jours, parfois une semaine avant d’obtenir une indication sur la façon dont un homme a réagi face à votre attention. Semble-t-il s’éloigner de vous lorsque vous vous êtes montrée particulièrement aimante? Est-ce que sa considération et son respect augmentent avec le temps ou diminuent ? Après quelques semaines ou quelques mois, vous devriez être capable, si vous faites vraiment attention, de percevoir les effets de votre tendresse, de votre générosité, de votre intérêt, et de savoir alors s’il considère ou non tout cela comme allant de soi. Vous sentez-vous anxieuse parce que le temps passe? Les femmes qui donnent trop facilement ont tendance à être impatientes, et ensuite apaisent leur angoisse en donnant encore davantage. C’est comme si le fait de donner pouvait leur garantir l’amour dont elles ont si désespérément besoin. Vous surprenez-vous en train de l’excuser? Etes-vous trop compréhensive et pardonnez-vous trop facilement? Les femmes qui donnent trop facilement ont toujours, par instants, des doutes au sujet de leur comportement et pensent alors qu’elles en font trop. Elles se rendent souvent compte qu’elles lui trouvent trop d’excuses pour expliquer son attitude et les raisons qui font qu’il ne donne pas davantage. Si vous vous surprenez en train d’expliquer à vos amis et à votre famille pourquoi votre relation fonctionne à sens unique, c’est là un signe évident que le déséquilibre s’accentue. Et, pour terminer, avez-vous l’impression que votre générosité et vos doutes concernant votre capacité à être aimée vont de pair ? Avez-vous le sentiment d’être « à la hauteur » ou, comme tant de femmes qui donnent trop, vous rendez-vous compte que votre insécurité se traduit toujours par une certaine manière d’agir face à l’homme avec qui vous êtes et qu’elle vous permet en réalité, d’une façon détournée, de gagner son approbation ? Si tel est le cas, vous savez en secret que quelque chose ne va pas.

coupleamoureux

ATTENDRE L’AMOUR EN RETOUR

Il faut demander aux hommes de donner. Il faut s’attendre qu’ils se comportent avec une femme de manière équitable, et nous ne disons pas cela uniquement pour que la relation soit honnête et équilibrée. En fait, pour en revenir au facteur de Polarité, cette demande de réciprocité est nécessaire dans une relation pour que se forme un lien entre un homme et une femme. Lorsqu’une femme offre trop et attend trop peu, aux yeux de l’homme, le lien ne se construit pas sur des bases justes. Cela ne veut pas dire que, dans ce schéma-là, un homme ne puisse pas devenir dépendant d’une femme pour ses faveurs, le confort matériel et les services qu’elle lui offre. Mais il ne s’agit alors pas là d’une relation affective, elle n’est pas fondée sur le respect ou la passion, ce n’est pas là l’amour qu’une femme souhaite. Les relations à sens unique dans lesquelles l’homme a la possibilité de donner « trop peu » l’empêchent de se rapprocher de la femme. Les femmes qui font tout le travail freinent l’envie qu’aurait un homme de faire lui aussi quelque chose. Cela constitue une erreur grave et porteuse d’échec. Par contre, la femme qui sait mériter un amour actif et le fait comprendre à l’homme l’attirera constamment vers elle. Pour éviter de tomber dans le piège du « don excessif », vous’ devez être claire quant à vos propres désirs. Réfléchissez longuement sur la facilité ou la difficulté que vous avez à recevoir ou à être aimée d’un homme. Si vous arrivez à vous estimer à votre propre valeur et à agir en conséquence, personne ne pourra profiter de vous, car la conscience de votre propre dignité empêchera que cela ne se produise. Les femmes qui sont exploitées sont aveuglées par leurs propres besoins affectifs ; elles n’ont plus aucune capacité de jugement. Vous rendre compte de votre valeur équivaut à être guidée dans votre quête d’amour par une lumière amicale. La femme qui donne trop facilement a le sentiment que le temps joue en sa défaveur; elle agit comme si ses chances de trouver l’amour étaient pratiquement inexistantes. Si vous êtes célibataire, apprenez à prendre votre temps lors d’une nouvelle relation. Que les expériences sexuelles découlent du lent développement de la confiance, de la connaissance mutuelle et de l’affection. Méfiez- vous autant de votre tendance à presser les choses que de l’envie que peut avoir votre partenaire que les choses aillent plus vite. Comprenez bien que, quoi que vous dise un homme, il aura davantage confiance en vous et vous estimera davantage aussi si vous-même vous vous estimez. Prenez le risque de parler de vos sentiments ; faites-lui part de vos peurs et montrez clairement votre engagement et votre participation à ce processus. Fixez des limites à votre générosité. Si vous êtes convaincue d’être en droit d’attendre de l’amour en retour, il se rapprochera de vous. S’il ne le fait pas, mieux vaut le savoir tout de suite et aller vers un être qui vous donnera ce que vous méritez vraiment.