La rencontre du champagne et de la gastronomie

“J’adore travailler le champagne, le mousseux de champagne apporte une belle acidité et une saveur iodée très intéressante, ce qui permet pour « sublimer » et alléger vos plats », explique le chef (3 Michelin) Arnaud Lallement, sans aucun compromis. Tablier blanc danse non-stop dans la cuisine de l’Assiette champenoise à Tinqueux (Marne).

En décembre, selon le site de La List, l’entreprise est entrée dans les 15 meilleurs restaurants du monde, et il l’a dit sans ambages : “Tous mes plats sont servis avec du champagne.” Depuis 15 ans, il présente son clients à Cette “expérience” et l’évangélisation se répand sur les tables à travers le monde.

“Les gens sont souvent surpris lorsqu’ils réalisent qu’ils peuvent déguster plusieurs champagnes, une seule marque, voire un seul champagne”, dit-il en riant.

Geoffrey Orban est oenologie et d’Éducavin estime que le champagne “satisfait mieux le palais que les autres vins” et dispose de nombreux atouts pour s’imposer comme une “alternative”.

Les régions champenoises sont si diverses qu’il y a toujours du champagne dans votre assiette, et tout n’est pas viticole, ” il a dit.